Un PC, un café, un CV ~Partie 3 Informations Générales

Bienvenue au Chapitre 3 Informations Générales ! Si vous en êtes arrivés là, vous avez passé la première étape de votre démarche d’avoir un CV qui vous plait ! (ou alors vous êtes tombés par hasard sur cet article, par conséquent je vous invite à commencer le guide à partir du début)

On va s’attaquer sans plus tarder au premier bloc, le plus intuitif, j’ai nommé les informations générales. Ce bloc regroupe l’ensemble de vos coordonnées et de votre identité, ainsi que le titre de votre CV accompagné une éventuelle photo de vous. Peu de choses à dire sur le contenu, puisqu’il est souvent propre à chacun. Cependant il y a toujours quelques basics auxquels il faut penser !


Votre Identité et vos Coordonnées

fingerprintLa base de la base, le recruteur doit savoir qui vous êtes en un seul coup d’œil ! C’est pour cela que l’on trouve cette partie le plus souvent dans la zone haute du CV. Doivent être mentionnés impérativement :

  • Vos noms et prénoms (je ne vous apprends rien pour le coup)
    .
  • Votre adresse complète
    .
  • Les moyens obligatoires pour vous contacter :

Numéro de téléphone obligatoire, ligne sur laquelle vous êtes le plus disponible, voire plusieurs si nécessaires. Note spéciale pour les lignes partagées (téléphone familial, collocation) : veillez à informer les utilisateurs de la ligne que vous êtes en période de recherche active, et qu’ils peuvent par conséquent tomber avec un recruteur au téléphone. Ça parait évident, mais nous ne sommes jamais à l’abri d’une mauvaise surprise !

Adresse email obligatoire, les réponses se faisant de plus en plus par la voie numérique. Veillez à ce que votre adresse soit un minimum professionnelle, au pire des cas, neutre. Un marc.hetting@gmail.com ou bien mh.contact@gmail.com sont terriblement plus efficaces qu’un Xx-D4rkKiller92-xX@hotmail.fr ou un Petite-Princesse-Du-Nord@msn.com ! Évitez également au maximum les adresses hotmail et autres, jugée trop peu professionnelles. Privilégiez les adresses de chez Google (ce n’est pas un placement de produit, c’est promis) voir de vos fournisseurs d’accès internet type laposte, orange ou bien sfr.

Ensuite, on retrouve plusieurs informations pas forcément obligatoires, qui nécessitent une réflexion (plus ou moins profonde) sur leur pertinence :

  • Votre Facebook, LinkedIn, Twitter et j’en passe : peuvent être des armes redoutables comme des poids énormes. Je m’explique, si vos profils sont cleans, actifs, et surtout qu’ils apportent de la valeur ajoutée à votre CV alors dans ce cas-là, il est peut être vraiment intéressant de le(s) mentionner. Petit exemple, vous êtes très actifs sur LinkedIn par rapport à vos centres d’intérêts (un futur financier qui écrit des articles sur la bourse, un passionné de marketing qui relaye les nouvelles innovations, …) ou bien vous gérez une page Facebook crédible reflétant votre travail (vous gérez une marque de produits home-made, une page « artiste », …). L’idée c’est vraiment de venir appuyer votre projet et vos dires, et de ne pas polluer son CV avec des informations inutiles.
  • Un lien vers votre site perso : même topo que la partie précédente. Si un petit tour sur votre site explicite et renforce votre profil, alors oui, n’hésitez pas et faites le apparaître sur votre Curriculum Vitae.
  • Les informations relatives à l’âge, à la situation amoureuse, au nombre d’enfants et à la nationalité : pour cette partie, il va falloir faire preuve d’analyse et peser le pour et le contre. Personnellement je ne suis pas fan d’afficher les quatre, je n’en affiche même aucun ! Tout est question de point de vue. Dans certains cas en revanche, il va être utile d’afficher une de ces informations.
    .
    Par exemple, une personne de nationalité allemande qui recherche, au hasard, un poste au consulat allemand aura tout intérêt à afficher sa nationalité. Vous allez me dire que c’est un peu tiré par les cheveux, certes. Un autre exemple du coup : une mère de famille mariée avec 3 enfants qui recherche un emploi en rapport avec les enfants justement aura intérêt à mentionner ces informations ! Beaucoup plus courant vous me direz !
  • Permis en tout genre : une information qui reste neutre, mais pas obligatoire. Pour ma part, je trouve que l’afficher surcharge mon CV, et puis peut importe comment je viens au travail, tant que je suis là, c’est l’essentiel non ? Plus sérieusement dans certains jobs, notamment les fonctions commerciales, l’information sera bien sûr à afficher vous l’aurez compris !

Pour la forme, rien de particulier à signaler, simplement veillez à ne pas trop éparpiller ces informations, tout doit se trouver au même endroit.


Le Titre

Crayon CahierSi vous pensiez que mettre Curriculum Vitae en WordArt en haut de votre CV était stylé, expulsez cette idée de votre tête immédiatement ! N’oubliez pas la fonction principale du titre : résumer en une phrase ce que vous êtes et ce que vous cherchez !

Bien sur le titre variera selon votre objectif (stage, études, job d’été, etc.). Il tiendra également sur une ligne, inutile de préciser qu’un titre doit être simple et identifiable. Des exemples :

  • Etudiant passionné de comunication digitale (généraliste je vous l’accorde, mais fait très bien l’affaire dans le cadre de sélections universitaires par exemple)
    .
  • Chef des ventes BtoB Senior par exemple (souvent le nom de votre fonction + votre expérience)
    .
  • Peut également être le nom du poste convoité tout simplement !

La Photo

Éternel débat transgénérationnel : photo ou pas photo ? Désolé de vous décevoir, mais vous n’aurez pas la réponse ici. Ni même ailleurs à mon avis, pour la simple est bonne raison qu’une photo reste un élément subjectif. C’est-à-dire que vous aurez beau avoir la plus belle photo du monde, si le recruteur ne l’apprécie pas, ne se projette pas avec vous, ou tout autre raison, et bien c’est raté pour vous. Peut-être pas totalement, mais la photo sera un poids et un frein à votre recrutement.

Photo jet ski vacances
/!\ Exemple à ne pas suivre /!\

Si vous optez pour une photo, choisissez là bien. Exit les photos de soirée, de vacances, les kikoo selfies ou autre clichés similaires. L’image doit coller absolument avec votre futur environnement de travail ! Ne tombez pas pour autant dans l’excès, il y a certains « codes » à respecter dans quelques secteurs. Par exemple, vous vous douterez bien qu’il est inutile de postuler pour un stage en banque avec une photo de vous mal rasé en chemise multicolore ! A l’inverse, si vous vous destinez à des milieux comme le BTP par exemple, ne sortez pas le smoking de soirée, ça me semble un petit peu (trop) exagéré.
.

Pour ma part, je préfère mettre une photo sur mon CV, pour ajouter une dimension au document et le rendre moins plat. La photo aujourd’hui est devenue quasiment légitime en France, d’après les informations que j’ai pu recueillir ; cependant certaines entreprises restent plus traditionnelles en matière de photographie. Pour le coup, le choix n’appartient qu’à vous !

On se donne rendez-vous à l’épisode n°4 consacré aux expériences professionnelles, ou comment mettre en avant vos acquis dans le monde du travail !

Abonnez-vous à la newsletter, c’est gratuit !



Nicolas Valente

Nicolas Valente

Aventurier du web à l'humour bancal, je partage avec vous mon avis et mes trouvailles sur des questions d'actualités qui me tiennent à cœur. Sinon j'aime bien la musique, c'est bien la musique.
Nicolas Valente

Nicolas Valente

Aventurier du web à l'humour bancal, je partage avec vous mon avis et mes trouvailles sur des questions d'actualités qui me tiennent à cœur. Sinon j'aime bien la musique, c'est bien la musique.